Accueil > Actualités > Dernières minutes > Article paru dans le Dauphiné Libéré
Dernières minutes : Article paru dans le Dauphiné Libéré
Posté par r.abdallaoui le 24/03/2021 15:27:56 (98 lectures)
Dernières minutes

 C'est le plus ancien de France à proposer des formations d'élagueur. Depuis 1984,


le centre de formation professionnelle forestière (CFPF) de Châteauneuf-duRhône

attire chaque année des élèves de toute la France. Mais le centre rayonne

aussi à l'international.

Au coeur du parc de quatre hectares du centre de formation professionnelle forestière

(CFPF) de Châteauneuf-du-Rhône, au sud de Montélimar, une dizaine d'élèves

s'apprêtent à prendre de la hauteur, en cette matinée de mars. Solidement harnachés,

ces professionnels de l'élagage viennent assister au cycle de formation continue

"sauveteur grimpeur dans l'arbre", dispensé par des intervenants extérieurs au centre.

« Ça permet d'apprendre des techniques de secours en hauteur pour secourir un

collègue en cas d'accident ou d'incident», précise Julien Machut, élagueur à l'Office

national des forêts (ONF), dans l'Ain.

• Le centre accueille 900 stagiaires par an


Si l'ONF envoie nombre de ses agents se former au CFPF, c'est parce que sa réputation

n'est plus à faire. Fondé en 1982, le centre s'installe d'abord route d'Allan, à Montélimar.

Avant de déménager, deux ans plus tard à Châteauneuf-du-Rhône, car« le bruit des

tronçonneuses à 7 heures du matin, ça ne plaisait pas trop », se souvient Pascal

Marchaison, le directeur.

Spécialisé dans l'enseignement en élagage et bûcheronnage, le centre accueille chaque

année environ 900 stagiaires en formation continue et délivre entre 50 et 70

certifications diplômantes. Côté profil, il voit arriver des élèves de toute la France.

« C'est surtout flagrant dans les formations continues, note Claire Nouguier, conseillère

en formation. Beaucoup viennent de la région Auvergne-Rhône-Alpes mais on accueille

également des Belges et des Suisses. » La preuve d'un rayonnement international (lire

par ailleurs), qui rappelle une anecdote à Pascal Marchaison : « Dans les années 2010,

le président de l'association d'arboriculture espagnole était venu se former ici. »

Plus encore, le centre a développé un vaste réseau, qui lui permet aujourd'hui d'être

sollicité au-delà des frontières de la métropole. Jean-François Leguil, formateur

permanent à Châteauneuf-du-Rhône, revient d'ailleurs de Martinique et de Guadeloupe.

« Je suis partie en janvier pour former des formateurs d'agents de l'ONF aux techniques

d'élagage et de sauveteurs grimpeurs. »

Ce réseau reste par ailleurs bien utile pour trouver de nouveaux chantiers de formation

pour les élèves. « On forme les élèves dans le parc bien sûr mais pas seulement,

explique Pascal Marchaison. On est conventionné avec des communes comme

Châteauneuf-du-Rhône et Viviers ou des espaces de particuliers comme le parc du

comité d'entreprise d'EDF, à Savasse ou celui d'Engie, près de Nyons. »

Certains particuliers n'hésitent pas non plus à les solliciter. « Mais souvent, on les

renvoie vers des entreprises car il faut qu'il y ait un intérêt pédagogique pour nous. » Et

le directeur d'ajouter: « On fonctionne beaucoup au bouche-à-oreille. L'élagage, c'est

un petit monde. »




Signets Sociaux